Effet Physiologique

Le Son agit sur l’individu au niveau physiologique par le biais de 3 facteurs, à la fois différents et complémentaires:

  • Emotionnel

C’est celui qui est le plus connu par 99% des individus, que ce soit de manière consciente ou inconsciente. Qui n’a jamais été bouleversé par la pureté d’une voix ou le timbre d’un instrument particulier. Le son sous forme musicale, a la capacité de susciter l’ émotion. Comme nous l’explique cet extrait d’un reportage diffusé sur arte, de récentes études scientifiques ont démontré que la musique est capable de changer notre humeur puisque le circuit de récompense du cerveau réagit à la musique par modulation du flux de dopamine. Celle-ci appartient à la famille des neuro-régulateurs responsables de la modulation de l’humeur, au même titre le sport, le rire ou le chocolat noir …

  • Mécanique

Au fil des années, la communauté scientifique a mis en évidence que l’oreille est impliquée dans 90% des informations sensorielles qui stimulent notre cerveau.

L’ ouïe fait partie des leviers d’action potentiels de la neuro-plasticité et ce, par un biais purement mécanique. Le Son, avant d’être transmis au cortex cérébral sous forme d’information, agit directement par effet de pression sur le tympan, puis sur les muscles de l’oreille. capture-decran-2016-09-11-a-17-33-15Le système marteau / enclume / étrier comme tout autre  muscle, a besoin d’un exercice régulier afin de pouvoir fonctionner  de manière optimale. Lorsque ces muscles sont stimulés de manière répétée et mesurée, les échanges avec le cortex pré-frontal, via le cortex auditif et les aires périphériques permettent par réactions en chaine, la création de nouvelles connections neuronales et donc des facultés intellectuelles accrues. Cela se trouve particulièrement au niveau de la mémoire, de la concentration ou encore de l’élocution. Il a d’ailleurs a été observé que les individus ayant reçu une éducation musicale avaient davantage de facilités dans ces domaines. Plus l’oreille sera exercée sur une gamme étendue de fréquences, meilleures seront les capacités et l’épanouissement de l’individu.

  • Vibratoire

Les sons se propagent dans l’air sous forme d’ondes et donc de vibrations. Ces ondes ne viennent pas seulement faire vibrer nos tympans, mais aussi nos os, notre boite crânienne et tout notre corps. Pour certaines gammes de sons, comme les basses fréquences, ces vibrations corporelles sont très nettement perceptibles. Leurs effets sur le comportement humain sont parfaitement quantifiables, c’est pour cela que les sonorisations de concerts utilisent de plus en plus de subwoofer (caissons de basse). Cela permet d’amplifier l’euphorie du public, grâce aux vibrations propagées au niveau du plexus.

capture-decran-2016-09-11-a-16-46-32

Mais les basses ne sont pas les seules fréquences à faire vibrer notre corps. Même les sons les plus aigus traversent nos tissus et font vibrer nos organes, bien que la perception immédiate soit moins évidente.

Le corps est même capable de percevoir des sons que l’oreille n’entend pas, qu’il s’agissent de fréquences extrêmement basses (infrasons) ou extrêmement aiguës (ultrasons). Le milieu médical utilise d’ailleurs des ultrasons dans certains traitements de cancers localisés, comme par exemple celui de la prostate.

Publicités